Sauvegardes et archivages

Les dérouleurs de bande TS1120, TS1130, TS1140, TS104 0, TS1050

Les sauvegardes sur disques et VTL n’ont pas éradiqué la sauvegarde sur bande du paysage. Loin de là.  Le besoin est toujours là. La législation impose l’externalisation d’un certain nombre de données. IBM est numéro 1 sur ce marché et nous constatons même une croissance ces dernières années. Surtout, nous ne cessons de faire évoluer ces technologies. La virtualisation ou ProtecTIER sont aujourd’hui applicables aux bandes.
« LTFS » permet d’accéder aux bandes avec la même souplesse qu’un disque dur. Les augmentations de la densité d’écriture sur bande qui étaient de l’ordre de 40% par an au cours des 12 dernières années, s’accélèrent pour passer à 70% en 2012. IBM est en effet le premier constructeur à supporter les cartouches LTO5 d’une capacité de 1,5 To. Mais l’obsolescence sur les bandes est d’autant moins grande qu’IBM s’efforce de toujours maintenir une compatibilité sur deux générations. Ainsi les dérouleurs LTO 5 sont capables de relire les cartouches LTO3 et LTO4

Information Archive (IIA)

Avec IIA, IBM propose la seule solution d’archivage basée à la fois sur disques et bandes. Intégrant matériel, logiciels et services, elle répond aux besoins d’archivage, de conservation de l’information et de gestion de son cycle de vie. Les applications et utilisateurs ne voient pas les ressources physiques de stockage des données archivées, mais au contraire des collections (pools de ressources de stockage) ayant des caractéristiques homogènes concernant les règles de rétention de l’information. Les mécanismes intégrés de gestion complète du cycle de vie de l’information s’appuient sur différents critères et politiques définis au niveau de l’organisation ou de l’entreprise. Les données archivées sont déplacées sur bande au cours de leur cycle de vie.

VTL ProtecTIER TS7650

La virtualisation des bandes consiste à sauvegarder les données sur des disques en laissant croire aux applications et systèmes de sauvegardes que celles-ci sont faites sur des bandes. Cette approche permet d’accélérer considérablement les temps de sauvegarde et de restauration sans bouleverser les mécanismes de sauvegarde en place. Cela permet d’émuler un grand nombre de dérouleurs de bande autorisant de ce fait un parallélisme poussé dans les écritures. Ce parallélisme est aussi complété par les techniques de déduplication incorporées au sein de ProtecTIER afin d’offrir 15 à 25 fois plus de capacité de sauvegarde que sur un VTL classique.